Rechercher
  • infoherpes

Dévoiler que je vis avec l’herpès à mon ou ma partenaire : comment m’y prendre?



Par Carol-Ann Morier

Le dévoilement de l’herpès à un ou une partenaire peut être un évènement très stressant. Toutefois, nous croyons que les craintes qui peuvent accompagner le dévoilement ne devraient pas vous empêcher de rencontrer des partenaires et d’avoir une vie sexuelle saine et épanouie. Voici donc quelques conseils qui pourraient vous aider à faire votre dévoilement.


1. Déterminer vos limites quand à ce que vous voulez partager avec votre partenaire. Il est important de les déterminer, parce que lors d’un dévoilement, le ou la partenaire pourrait avoir plusieurs questions, dont certaines qui sont intrusives. Vous avez le droit de garder certaines informations concernant votre vécu et votre expérience en lien avec le virus pour vous.


2. Vous informer sur le virus. Il est pertinent pour vous de vous informer sur le sujet pour vous-même, mais également pour pouvoir répondre à certaines questions de votre partenaire. Lors d’un dévoilement, il est fort probable de votre partenaire en ait. Cependant, n’hésitez pas à le ou la référez à Info-Herpès si vous n’avez pas les réponses à ses questions ou si vous ne souhaitez pas y répondre. Nous pourrons alors lui donner des informations à jour et fiables sur le virus.


3. Identifier un moment et un lieu qui vous rendent à l’aise. Lors d’un dévoilement, il est important que vous vous sentiez le plus à l’aise possible. Vous pouvez donc déterminer un moment lors duquel vous vous sentez à l’aise de le dire (avant une relation sexuelle, le matin ou le soir, etc.). Il serait également pertinent d’identifier un lieu dans lequel vous vous sentez en sécurité pour le dire (chez vous, chez votre partenaire, dans un lieu public, à distance, etc.). Ceci vous permet alors de contrôler le contexte dans lequel vous vous confiez à votre partenaire à ce sujet.


4. Dédramatiser le virus. Il est utile de dédramatiser le virus lorsque l’on fait un dévoilement, parce que cela peut aider à rassurer votre partenaire. Pour ce faire, vous pouvez normaliser le virus avec des statistiques sur la prévalence de l’herpès dans la population canadienne. Vous pouvez également choisir les bons mots. Par exemple, vous pouvez utiliser le mot « épisode » au lieu de « crise » et dire « Je suis porteur ou porteuse de l’herpès » au lieu de « J’ai attrapé l’herpès ». En utilisant des mots qui sont moins péjoratifs, vous contribuez à dédramatiser la situation, mais aussi à vous déculpabiliser.


5. Nommer et expliquer les méthodes pour prévenir la transmission du virus que vous utilisez à votre partenaire. Il est important de protéger vos partenaires contre une possible transmission. Vous pouvez alors lui expliquer les méthodes que vous utilisez (le condom, un traitement suppressif, l’adaptation des relations sexuelles en fonction des récurrences, etc.). En lui expliquant cela, vous contribuez à le ou la rassurer. Également, ceci permet d’ouvrir la discussion sur les méthodes que vous souhaitez utiliser ensemble.


Peu importe comment vous décidez de divulguer à votre partenaire, cela vous appartient. L’important, c’est que vous vous sentiez le plus à l’aise possible. N’hésitez pas à utiliser nos services (brochure, site web, foire aux questions, soutien à distance, etc.) pour vous aider dans votre dévoilement. Nous sommes là pour vous soutenir dans vos démarches!


Référence : Info-Herpès (2015). Formation Herpès 101 (5ème version) [Formation]. Montréal : CAPAHC et PVSQ

2000 Notre-Dame Est, Montréal, H2K 2N3 
  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter Icône sociale
Téléphone (sans frais)1-844-847-4242